6ème, CM2, fantastique, historique, Non classé

Les enquêtes de Ninon et Paul – Des voleurs à Versailles, de Chantal Cahour

Les dévoreurs de livres d’Arsène, les chroniques des élèves du comité de lecture du blog

Des voleurs à VersaillesNinon, 11 ans, et Paul, 10 ans, sont frère et sœur. C’est Ninon qui raconte cette histoire qui se passe à notre époque et en 1676.
Ninon et Paul vont rendre visite à leurs grands-parents qui viennent de déménager à Meudon, en banlieue parisienne.
Leurs grands-parents décident de leur faire visiter le château de Versailles. Ils partent donc, en visite guidée, à la découverte de ce célèbre monument.
Dans la galerie des glaces, Paul trébuche à cause de ses lacets défaits et entraîne sa soeur dans sa chute : tous les deux se cognent la tête contre le pied d’un guéridon et perdent connaissance…
Lorsqu’ils reviennent à eux, ils se rendent compte très vite qu’ils sont en 1676 ! Dans leur voyage dans le temps, ils rencontrent deux enfants du même âge qu’eux et c’est le début d’une aventure extraordinaire.

J’ai bien aimé le côté fantastique qui nous emmène dans une autre époque et nous apprend des choses sur la vie au château de Versailles.
Le romans est court et donc très vite lu. On s’attache vite aux personnages et on ne s’ennuie jamais car il y a de l’aventure.

a la fin du livre, il y a un petit quizz pour tester ses connaissances sur Louis XIV et sa cour et le château de Versailles (avec les réponses très détaillées) mais aussi la recette traditionnelle de l’époque à la poudre d’amande : le massepain des belles dames de Versailles.

A lire dès le CM1

Cloé, 6ème – 11 ans, membre des Dévoreurs de livres d’Arsène

Publicités
3ème, 4ème, 5ème, heroic fantasy, roman

Le livre des origines, 3. Le dernier grimoire, de John Stephens

Le grimoire des ombres

Notre petite Emma a été enlevée par l’Effroyable Magnus qui compte bien sur elle pour récupérer, enfin, le troisième des Livres des Origines : le grimoire des ombres. Selon la prophétie seuls Kate, Michaël et Emma peuvent réunir ces ouvrages de magie afin de rétablir l’équilibre du monde. Mais cela ne sera-t-il pas au péril de leur propre vie ? Dans ce troisième volet des Livres des origines, Emma est au centre de l’aventure. Elle va devoir pénétrer dans le royaume des morts, un lieu très noir, très violent, qui va la bouleverser et la mettre en grand danger. Elle va y rencontrer des proches… Or, à part elle et les morts, personne ne peut pénétrer ce lieu maléfique, que font-ils là ? Une écriture  toujours aussi maîtrisée pour un ultime tome qui nous apporte enfin les révélations tant attendues. Nos trois adolescents vont-ils survivre malgré la prophétie ? Vont-ils retrouver, enfin, leurs parents ? Le monde va-t-il passer aux mains de l’Effroyable Magnus ? Et l’amour de Kate et  de Rafe va-t-il pouvoir s’épanouir malgré les difficultés rencontrées ? Un tome plein d’émotions malgré peut-être quelques petites longueurs par rapport aux deux premiers… En tout cas, à lire pour connaître la fin de cette trilogie éblouissante !

Enregistrer

3ème, 4ème, 5ème, heroic fantasy, roman

Le grimoire des ombres

Le livre des origines, 3. Le dernier grimoire, de John Stephens

Notre petite Emma a été enlevée par l’Effroyable Magnus qui compte bien sur elle pour récupérer, enfin, le troisième des Livres des Origines : le grimoire des ombres. Selon la prophétie seuls Kate, Michaël et Emma peuvent réunir ces ouvrages de magie afin de rétablir l’équilibre du monde. Mais cela ne sera-t-il pas au péril de leur propre vie ? Dans ce troisième volet des Livres des origines, Emma est au centre de l’aventure. Elle va devoir pénétrer dans le royaume des morts, un lieu très noir, très violent, qui va la bouleverser et la mettre en grand danger. Elle va y rencontrer des proches… Or, à part elle et les morts, personne ne peut pénétrer ce lieu maléfique, que font-ils là ? Une écriture  toujours aussi maîtrisée pour un ultime tome qui nous apporte enfin les révélations tant attendues. Nos trois adolescents vont-ils survivre malgré la prophétie ? Vont-ils retrouver, enfin, leurs parents ? Le monde va-t-il passer aux mains de l’Effroyable Magnus ? Et l’amour de Kate et  de Rafe va-t-il pouvoir s’épanouir malgré les difficultés rencontrées ? Un tome plein d’émotions malgré peut-être quelques petites longueurs par rapport aux deux premiers… En tout cas, à lire pour connaître la fin de cette trilogie éblouissante !

Enregistrer

3ème, 4ème, 5ème, roman

Rencontre du 3ème type

Les sentinelles du futur, de Carina Rozenfeld

Nous sommes en 2359. La Terre est exsangue… Tout a été tellement pollué par l’homme que plus rien ne pousse… La fin du monde n’est pas loin… Pourtant, à l’Académie fréquentée par Elon, des Sentinelles voyagent dans le futur et annoncent que l’Espoir vient de là. En effet, ils ont découvert un tunnel leur permettant d’aller dans le monde 300 ans exactement plus tard, et la Terre y est à nouveau couverte de végétation, belle. Les guerres n’ont plus lieu et les armes ont été détruites. Comment la tendance a-t-elle pu s’inverser ? Où se trouve la solution ?

Mais un jour, les Sentinelles du futur reviennent avec l’annonce d’une catastrophe. La planète a été attaquée par des extraterrestres et les habitants, déboussolés, n’ont aucun moyen de défense. Les membres de l’Académie décident de leur proposer leur aide, leurs avions et leurs armes.
Un roman de science-fiction qui fait voyager dans le temps. La construction du récit n’est pas simple, puisque l’on passe de l’année 2359 à l’année 2659 mais les personnages se croisent. L’attaque des extra-terrestres va nous révéler bien des surprises car le message que veut faire passer l’auteur est en fait avant tout celui de l’entraide, de la solidarité, de l’amitié. L’histoire d’amour à travers les siècles donne aussi un peu de piment au récit. Mais personnellement, même si le livre se lit vite et bien, qu’on ne s’ennuie pas vraiment, je n’ai pas totalement accroché. Le message positif est un peu trop facile, les allers-retours entre le passé et le futur laissent un sentiment de flou, les technologies, qui sont les mêmes à 3 siècles d’intervalle m’ont laissé perplexe et les personnages manquent un peu de profondeur. Le message écologique m’a également gêné : la Terre sera sauvée grâce au clonage des espèces végétales et à des expérimentations scientifiques…

Ce roman a été retenu pour le rallye-lecture intercollège, niveau 5ème… Aux élèves de nous dire ce qu’ils en pensent !

3ème, 4ème, 5ème, 6ème, aventure, historique, roman, science-fiction

Une machine à remonter le temps

Chasseurs de temps, 1. La folle invention du professeur Plac, de Alain Plas

Afficher l'image d'origineLou et Jules, deux lycéens en classe de Terminale, vont répondre à une drôle  d’annonce du professeur Plac, de l’université de Lyon : celui-ci propose tout simplement  aux volontaires … un voyage dans le temps ! L’idéal pour nos jeunes amis de répondre, au delà des espérances,  à la demande de leur professeur de sciences de réaliser un exposé sur le temps des dinosaures… Et cela convient beaucoup mieux à Lou qui a du mal à rester entre quatre murs les fesses sur une chaise ! Munis de leur drôle de télécommande, des « sapiensomètres », de combinaisons et de casques, sans oublier leur appareil photo, ils vont prendre part à cette expérience hors du commun accompagnés du professeur et de son assistante Mlle Raïkkin.  Les règles à respecter : ne parler du projet à personne, et lors des voyages dans le passé, n’intervenir en rien afin de ne pas risquer de modifier le présent… Cela sera-t-il vraiment si facile ?

Un roman d’aventure qui se lit très vite (une centaine de pages).  Aucun temps mort dans ce récit bien documenté et complété d’un glossaire en fin d’ouvrage : il est question de la formation des Alpes, du temps des dinosaures et de la vie des Hommes préhistoriques.  Idéal pour les amateurs du genre et les habitants de l’Oyonnax dans  la région du Jura où a lieu cette histoire.  Les événements s’enchaînent avec une vitesse et une facilité presque déconcertante mais qui rend la lecture très facile.  Un petit bémol quant à l’âge de lecture conseillé : les protagonistes étant des lycéens, les élèves plus jeunes  à qui ce livre est adressé auront peut-être du mal à s’identifier aux personnages. En outre, quelques illustrations pour agrémenter le texte auraient apporté un petit plus pour les  jeunes lecteurs.

Une saga scientifique dont des suites sont prévues.

3ème, 4ème, 5ème, coup de coeur, heroic fantasy, lycée, roman

Grimoire dans un manoir

L’atlas d’émeraude – tome 1, de John Stephens

Une nuit de Noël, Kate, quatre ans, est réveillée par sa mère qui, d’une voix basse, lui fait promettre de s’occuper de son petit frère Michael, deux ans et de sa petite sœur, Emma, encore bébé. Puis, les trois enfants sont emmenés par un vieil homme. « Mes amis, nous avons toujours su que ce jour viendrait », dit cet homme à ses parents. Poursuivis par des forces maléfiques, ils arrivent indemnes dans un orphelinat où ils vont être pris en charge par sœur Agathe. Durant dix ans, les enfants vont aller d’orphelinats en orphelinats de plus en plus sordides. Jusqu’au jour où ils sont accueillis à Cambridge Falls dans le manoir du docteur Pym… En visitant les coins et recoins de cette vieille demeure où ils sont seuls orphelins, ils vont découvrir une salle secrète dans laquelle ils dénichent un vieux grimoire. En y déposant une photo ancienne, ils vont être propulsés quinze ans dans le passé…Leurs aventures ne font que commencer… Mais cela n’est-il pas lié à leur abandon ? Ne vont-ils pas enfin découvrir leurs origines ?
Un livre riche en rebondissements, très foisonnant, avec des mondes peuplés de nains, de créatures étranges et dangereuses, de magiciens, de Hurleurs, de salmac-tar. Le personnage de la sorcière, la Comtesse, est particulièrement réussi. Personnage complexe, sans scrupules et sanguinaire, elle n’hésite pas, pour garder le pouvoir, à séparer les familles (femmes-hommes et enfants) : si une rébellion éclate, les enfants sont emmenés dans un bateau et torturés, livrés à une bête féroce. Un univers très particulier entre Harry Potter et les orphelins Baudelaire, assez noir. Le grimoire, l’Atlas d’émeraude, est au centre du récit, objet de convoitise de nombreux personnages, pas toujours fréquentables. Les orphelins n’auront de cesse de le sauvegarder, au mépris des dangers qui les guettent de toute part.
Un livre très bien construit, haletant et riche qui tient en haleine jusqu’au bout, même pour moi qui ne suis pas une adepte du genre Heroic Fantasy.
Deux autres tomes sont déjà parus pour cette série : Les chroniques de feu et Le dernier grimoire, que nous ne possédons pas – encore – au CDI, mais qui, à mon avis, vont m’être rapidement demandés par les lecteurs de ce premier tome !

4ème, 5ème, 6ème, CM2, fantastique, roman, trilogie

Harry Potter chez les komolks

Strom, 1. Le collectionneur de Emmanuelle et Benoît de Saint Chamas

Le prologue commence en Egypte sur un chantier de fouilles archéologiques : une découverte surprenante cause l’émoi dans l’équipe : un ordinateur vieux de plusieurs milliers d’années !
Puis, nous nous retrouvons à Paris. Raphaëlle et Raphaël sont des jumeaux, adolescents de douze ans. Orphelins de père et de mère, ils vivent avec leur parrain, Tristan Milan. Lors d’une bagarre dans la rue avec une bande de voyous, Raphaël et son copain Aymeric sont secourus par un homme venu de nulle part qui réussit à désarmer les agresseurs avant de se volatiliser. Cette apparition va être le déclencheur d’une aventure extraordinaire pour les jumeaux. Tristan va les emmener dans les sous-sol du Louvre rejoindre la confrérie des Chevaliers de l’Insolite : une organisation secrète enquêtant sur les phénomènes insolites du monde entier pour préserver le secret de l’existence de mondes invisibles. Cette confrérie cherche à recruter de nouveaux membres. Raphaël et Raphaëlle vont être initiés dans leur école aux pouvoirs du « Strom » : hologrammes, télépathie, lévitation, sciences paranormales, transmutation, effacement de mémoires, komolks, vont devenir le quotidien de nos jumeaux dans cette école hors du commun.

Ce roman fantastique et d’aventure m’a été recommandé par des élèves de 6ème. Je n’étais, je l’avoue, pas très motivée pour le lire, mais ils l’avaient tellement apprécié que je voulais voir de quoi il s’agissait. Finalement, ça se laisse lire, et même bien lire ! Le style est agréable, ce qui, déjà est très positif pour un livre de littérature jeunesse. Il est vrai que cette histoire d’école à la « Harry Potter » où l’on développe ses dons de magicien a un air de déjà-vu, mais l’histoire n’a finalement pas grand chose à voir et, contrairement à Harry Potter, reste ancrée dans la vraie vie, avec des collégiens apparemment ordinaires, des amitiés qui se nouent et se dénouent, des valeurs familiales, des lieux existants. Le prologue pose d’entrée de jeu le principe du livre : ne pas s’ennuyer, ne pas avoir de temps mort tout au long de ces 300 pages, et le pari est gagné. Même si, je l’avoue, les super collégiens ont peut-être un peu trop de facilité à résoudre les énigmes. Un bon moment de lecture, à recommander aux collégiens.
Cette série est une trilogie. Elle a obtenu plusieurs prix littéraires. Le CDI en possède pour l’instant les 2 premiers tomes et le troisième sera acheté lors de la prochaine commande. Il existe aussi un tome indépendant des autres « Le démon aux mille visages » !