6ème, album, CM2, fantastique, récit de vie

Prendre son envol

Remue-ménage chez Madame K, de Wolf Erlbruch

Madame K est quelqu’un de très soucieux. elle se tracasse, elle s’inquiète de tout. Son mari l’observe sans rien dire, mais sans rien faire non plus. Il se contente de répéter sans cesse : « fais ce que tu dois faire, femme ». Un jour, Madame K, elle trouve un oiseau blessé. Elle va enfin s’inquiéter pour une bonne raison… Elle décide de le soigner puis de lui apprendre à voler… Ce ne sera pas sans difficulté, mais ce sera aussi l’occasion pour madame K de prendre son propre envol.

Un superbe album aux illustrations atypiques qui donnent toute sa profondeur au récit. Alors que Madame K s’active à faire le ménage, le repassage et toute autre tâche ménagère pour vaincre son angoisse de la vie, elle va découvrir un sens à celle-ci en aidant un oiseau blessé. Le récit glisse peu à peu vers le fantastique car madame K prendra son envol au sens littéral du terme. Puis on redescendra sur terre avec un monsieur K qui va laisser sa femme s’émanciper pour prendre gentiment sa place dans les tâches du quotidien. Un album symbolique au sens profond.

 

Publicités
3ème, 4ème, 5ème, 6ème, adultes, bande dessinée, CM2, fantastique, historique, lycée, mythologie

Le retour de Xi Qong

Yin et le dragon, 2. Les écailles d’or, de Marazano et Xu Yao

Nous retrouvons avec plaisir dans ce deuxième volet Yin et son grand-père. Ils abritent toujours dans leur hangar le dragon aux écailles d’or Guang Xinshi mais il est de plus en plus difficile de garder le secret, d’autant que l’occupation japonaise de Shanghai fait que les contrôles sont fréquents. Le dragon d’or  continue à mettre en garde Yin et son grand-père de l’arrivée imminente de Xi Qong, le grand dragon de la fin des temps,  qui s’apprête à déchaîner sa fureur sur le pays. Pour quelle raison ? Quand viendra-t-il ? Quel est le moyen de le combattre ? Le dragon d’or va-t-il les aider contre son maître ?

Un deuxième tome riche en émotion qui allie toujours parfaitement les genres fantastique et historique. La place donnée est belle aux légendes chinoises  qui émerveilleront forcément le lecteur… Ah, ces dernières pages représentant le dragon noir, quelle beauté ! On ne peut qu’être sensible à ces magnifiques illustrations. Prévue en 3 tomes, cette série ravira forcément tous les publics quel que soit leur âge. Une réussite à suivre !

album, CP, maternelle

Une maison à hanter, de Morgane de Cadier et Florian Pigé

Afficher l'image d'origineNotre petit fantôme fête aujourd’hui ses mille ans. C’est un grand jour car c’est le moment pour lui de prendre son indépendance, de quitter sa famille et de se trouver sa propre maison à hanter… Après avoir erré sans trouver son bonheur, il débarque dans la chambre d’un petit garçon, Nathan… qui n’a absolument pas peur de lui ! Nathan va tenter de lui apprendre à être effrayant… avant de lui suggérer quelle maison aller hanter !

Une jolie histoire d’amitié, d’entraide et un petit fantôme bien mignon qui, sur la couverture du livre luit lorsqu’on le charge un peu à la lumière… Après cette lecture, les enfants n’ont plus de raison d’avoir peur des fantômes.  La petite touche humoristique finale fait bien sourire ! Une histoire tout en douceur servie par de très belles illustrations. Encore un ouvrage de qualité des éditions Balivernes !

3ème, 4ème, récit de vie, roman

Le retour à la terre

La tête dans les choux, de Gaia Guasti

Margotte n’en revient toujours pas : ses parents ont pris la décision de changer de vie et d’emmener toute leur famille s’installer dans un hameau perdu d’Ardèche…
A 13 ans, elle a pourtant une vie bien réglée de jeune fille solitaire et citadine qui aime analyser sa propre vie et la vie des gens qui l’entourent, en particulier celle de sa famille : une mère râleuse qui défend toute cause qu’elle estime juste avec énergie, un père qui ne voit le monde qu’à travers son outil de travail : une caméra et une petite soeur de quatre ans, Clairette, petite fille modèle parfaite.
Que peut donc leur apporter de plus ce retour à la terre ? Comment vont-ils pouvoir s’adapter, entre potager, compost et pâte de coing au kilo ? Comment vont-ils pouvoir se faire accepter par les 17 habitants de ce hameau perdu à une heure de bus de la première école ? Et d’ailleurs, qui est donc ce dix-septième mystérieux habitant ?
D’une écriture agréable, ce texte gai fait la part belle aux clichés des néo-ruraux mais avec humour et sympathie. On sourit de cette production de pâte de coing géante, de ce potager raté, de ce compost en devenir… L’oeil acerbe et ironique de cette adolescente très perspicace sur ce monde pour elle bien étrange est assez réussi… en particulier le regard étonné qu’elle porte sur son voisin, jeune et beau paysan à dreadlocks, qui est bien loin de l’image citadine que l’on se fait des paysans ! Margotte porte cette histoire à bout de bras par sa personnalité atypique, car au final, il ne se passe pas grand chose dans ces quelque 150 pages… Et je n’arrive pas anticiper comment les collégiens vont percevoir cette histoire qui correspond peut-être plus à des attentes d’adultes… De plus, petit défaut dans la narration : c’est que Margotte n’a pas les réactions et les attitudes d’une adolescente de treize ans. Son personnage correspond plutôt à celui d’une jeune fille de 16- 17 ans. Nos collégiens vont-ils réussir à s’identifier au personnage ? A eux de me donner la réponse après avoir lu ce livre !