3ème, 4ème, 5ème, heroic fantasy, roman

Le livre des origines, 3. Le dernier grimoire, de John Stephens

Le grimoire des ombres

Notre petite Emma a été enlevée par l’Effroyable Magnus qui compte bien sur elle pour récupérer, enfin, le troisième des Livres des Origines : le grimoire des ombres. Selon la prophétie seuls Kate, Michaël et Emma peuvent réunir ces ouvrages de magie afin de rétablir l’équilibre du monde. Mais cela ne sera-t-il pas au péril de leur propre vie ? Dans ce troisième volet des Livres des origines, Emma est au centre de l’aventure. Elle va devoir pénétrer dans le royaume des morts, un lieu très noir, très violent, qui va la bouleverser et la mettre en grand danger. Elle va y rencontrer des proches… Or, à part elle et les morts, personne ne peut pénétrer ce lieu maléfique, que font-ils là ? Une écriture  toujours aussi maîtrisée pour un ultime tome qui nous apporte enfin les révélations tant attendues. Nos trois adolescents vont-ils survivre malgré la prophétie ? Vont-ils retrouver, enfin, leurs parents ? Le monde va-t-il passer aux mains de l’Effroyable Magnus ? Et l’amour de Kate et  de Rafe va-t-il pouvoir s’épanouir malgré les difficultés rencontrées ? Un tome plein d’émotions malgré peut-être quelques petites longueurs par rapport aux deux premiers… En tout cas, à lire pour connaître la fin de cette trilogie éblouissante !

Enregistrer

Publicités
6ème, album, CM2, fantastique, récit de vie

Remue-ménage chez Madame K, de Wolf Erlbruch

Prendre son envol

Madame K est quelqu’un de très soucieux. elle se tracasse, elle s’inquiète de tout. Son mari l’observe sans rien dire, mais sans rien faire non plus. Il se contente de répéter sans cesse : « fais ce que tu dois faire, femme ». Un jour, Madame K trouve un oiseau blessé. Elle va enfin s’inquiéter pour une bonne raison… Elle décide de le soigner puis de lui apprendre à voler… Ce ne sera pas sans difficulté, mais ce sera aussi l’occasion pour madame K de prendre son propre envol.

Un superbe album aux illustrations atypiques qui donnent toute sa profondeur au récit. Alors que Madame K s’active à faire le ménage, le repassage et toute autre tâche ménagère pour vaincre son angoisse de la vie, elle va découvrir un sens à celle-ci en aidant un oiseau blessé. Le récit glisse peu à peu vers le fantastique car madame K prendra son envol au sens littéral du terme. Puis on redescendra sur terre avec un monsieur K qui va laisser sa femme s’émanciper pour prendre gentiment sa place dans les tâches du quotidien. Un album symbolique au sens profond.

 

3ème, adultes, coup de coeur, fantastique, les dévoreurs de livres d'Arsène, lycée

Six of crows, 2. La cité corrompue, de Leigh Bardugo

Les dévoreurs de livres d’Arsène, les chroniques des élèves du comité de lecture du blog

Nous retrouvons à nouveau  Kaz et son équipe dans ce tome 2 de Six of Crows !

De retour du Palais de Glace,  Kaz et ses compagnons vont devoir affronter de nouveaux problèmes, le premier étant de retrouver Inej, enlevée par Van Eck… l’araignée prise au piège. Kz perd là une de ses meilleure équipière,  mais peut-être pas que… Kuwei étant retenu par Kaz, cela va mettre le feu aux poudres, rassemblant les puissances  Grisha pour retrouver l’otage si précieux, le fils du créateur du jurda parem, cette drogue qui enflamme le Barrel et la ville de Ketterdam. Kaz va donc imaginer un plan énorme qui pourrait bien leur permettre de finir leur vie plein aux as… Mais s’ils échouent, cela mettra fin à tout leur petit monde… Vont-ils réussir à sauver Inej ? Pourront-ils se battre contre les puissances qui vont leur faire face ? Et Kaz arrivera-t-il à ses fins ?

Après plus de deux ans à attendre cette suite, pas de déception ! Le tome 2 est à la hauteur du tome 1… Incroyable ! Les personnages et l’histoire sont ennivrants, pas moyen de s’en détacher. L’auteur nous impressionne. De l’action, des plans extraordinaires, et surtout la complexité de ce monde qu’elle a imaginé et de ses personnages. Pour ma part, je suis une grande admiratrice du personnage de Kaz qui cache bien son jeu. Un tome 2 plein de suspens qui nous amène jusqu’à la fin en nous posant constamment des questions tout au long de ses chapitres

Alors, pas besoin de le dire, foncez sur ce tome 2 et dévorez-le !

Johanne, 2de – 15 ans, ex-membre des dévoreurs de livres d’Arsène

 

Et l’avis de Mu :

Effectivement, après deux ans, ce tome était très attendu ! Et il est vraiment à la hauteur de nos espérances. On retrouve avec une joie certaine cet univers très particulier qu’a su créer l’auteur, violent, original, dense et intense, avec des personnages très réussis. Malgré le temps qui a passé, le premier tome était si fort que l’on retourne sans peine, à pieds joints, dans ce tome 2 sans quasiment avoir rien oublié du tome précédent. Les personnages à fleur de peau, des malfrats sans foi ni loi, qui bravent tous les dangers et tous les interdits pour arriver à leur fin savent néanmoins être attachant dans leurs failles. Les plans sont machiavéliques et d’une imagination assez exceptionnelle. On est également heureux que Leigh Bardugo ne soit pas tomber dans le piège de la trilogie où souvent le tome 2 est une transition un peu lente. Ici, le rythme est toujours aussi soutenu et la fin juste comme il faut. Malgré tout, elle peut ouvrir à d’autres tomes parallèles qui nous font espérer que l’auteur aura envie de reprendre sa plume pour nous mener dans ces bas-fonds de Ketterdam au milieu de sa vie de règlements de comptes entre gangs, de vengeances et de maisons closes avec une touche de fantastique un peu steam-punk si particulier. Une parfaite réussite tant dans le style d’écriture que dans l’histoire elle-même ! On ne lâche pas le livre tant les rebondissements inattendus nous tiennent en haleine, mais en même temps, parfois, on essaie de freiner le rythme car on ne veut pas avoir à refermer définitivement le livre. A chaque fois que l’on pense que l’auteur nous amène sur un chemin, il s’en ouvre un autre qui remet tout en question. Un véritable coup de coeur qui se confirme. A quand l’adaptation cinématographique ? Lecture à réserver aux plus aguerris de nos lecteurs de 3e ou aux lycéens et adultes. Des scènes assez violentes pourraient heurter les plus sensibles. Leigh Bardugo a écrit également la trilogie des Grishas – pour adultes- ,  avant Six of crows, d’où vient cet univers si particulier… J’ai vraiment envie de les lire, dès que ce blog me laissera un peu de répit pour mes lectures plus personnelles…

3ème, 4ème, 5ème, heroic fantasy, roman

Le grimoire des ombres

Le livre des origines, 3. Le dernier grimoire, de John Stephens

Notre petite Emma a été enlevée par l’Effroyable Magnus qui compte bien sur elle pour récupérer, enfin, le troisième des Livres des Origines : le grimoire des ombres. Selon la prophétie seuls Kate, Michaël et Emma peuvent réunir ces ouvrages de magie afin de rétablir l’équilibre du monde. Mais cela ne sera-t-il pas au péril de leur propre vie ? Dans ce troisième volet des Livres des origines, Emma est au centre de l’aventure. Elle va devoir pénétrer dans le royaume des morts, un lieu très noir, très violent, qui va la bouleverser et la mettre en grand danger. Elle va y rencontrer des proches… Or, à part elle et les morts, personne ne peut pénétrer ce lieu maléfique, que font-ils là ? Une écriture  toujours aussi maîtrisée pour un ultime tome qui nous apporte enfin les révélations tant attendues. Nos trois adolescents vont-ils survivre malgré la prophétie ? Vont-ils retrouver, enfin, leurs parents ? Le monde va-t-il passer aux mains de l’Effroyable Magnus ? Et l’amour de Kate et  de Rafe va-t-il pouvoir s’épanouir malgré les difficultés rencontrées ? Un tome plein d’émotions malgré peut-être quelques petites longueurs par rapport aux deux premiers… En tout cas, à lire pour connaître la fin de cette trilogie éblouissante !

Enregistrer

6ème, album, CM2, fantastique, récit de vie

Prendre son envol

Remue-ménage chez Madame K, de Wolf Erlbruch

Madame K est quelqu’un de très soucieux. elle se tracasse, elle s’inquiète de tout. Son mari l’observe sans rien dire, mais sans rien faire non plus. Il se contente de répéter sans cesse : « fais ce que tu dois faire, femme ». Un jour, Madame K, elle trouve un oiseau blessé. Elle va enfin s’inquiéter pour une bonne raison… Elle décide de le soigner puis de lui apprendre à voler… Ce ne sera pas sans difficulté, mais ce sera aussi l’occasion pour madame K de prendre son propre envol.

Un superbe album aux illustrations atypiques qui donnent toute sa profondeur au récit. Alors que Madame K s’active à faire le ménage, le repassage et toute autre tâche ménagère pour vaincre son angoisse de la vie, elle va découvrir un sens à celle-ci en aidant un oiseau blessé. Le récit glisse peu à peu vers le fantastique car madame K prendra son envol au sens littéral du terme. Puis on redescendra sur terre avec un monsieur K qui va laisser sa femme s’émanciper pour prendre gentiment sa place dans les tâches du quotidien. Un album symbolique au sens profond.

 

6ème, actualités, CM2

Le choc des images…

Lucas est choqué par des images, de Nathalie Dargent

Nathalie Dargent et Yannick Thomé - Lucas est choqué par les images.Lucas qui adore la télévision va désobéir à sa maman :  en cachette il va regarder les informations, restées allumées sur son ordinateur et tombe sur un reportage où des gens tirent avec des fusils pendant que d’autres s’enfuient en criant. Le petit garçon est totalement choqué et ne peut oublier ces images.

Dans la collection Les Inséparables, destinée aux plus jeunes, voici le nouveau titre sorti, sur le thème des enfants confrontés aux images des informations télévisées, qui ne leur sont absolument pas destinées ! Les émotions ressenties lorsque l’on voie des hommes munis de fusils tirer sur la population en fuite peuvent ensuite difficilement s’effacer des esprits. Lucas est entouré de ses amis, de sa grande soeur et de sa maman qui  font mettre des mots sur sa peur. « Tu es petit et ces images sont trop fortes. Tu les lis avec ton coeur. C’est lui qui réagit. En grandissant, on arrive à regarder aussi avec son cerveau. » En ces sombres jours où un nouvel attentat n’est pas à exclure, ce petit livre accessible dès 6 ans peut être utile pour ne pas laisser un enfant, qui aurait été confronté à ce genre d’images, enfermé dans le silence de l’angoisse. Le sujet n’est pas sans rappeler le texte  L’enfant qui voulait boire la mer, de Chantal Péninon.

En tout cas, ma fille de CE1, qui n’est jamais confrontée à ce genre d’images à la maison (mais qui sait qu’elles existent car je lui en ai parlé, que je lui ai expliqué pourquoi je ne la laissais pas regarder les émissions non destinées à la jeunesse), m’a demandé de le lire deux fois de suite, puis l’a regardé encore en autonomie… Elle souhaite toute la collection maintenant !

3ème, 4ème, 5ème, 6ème, CM2, documentaire, philosophie

Tolérance

Avec religion, sans religion, de Brigitte Labbé et P.F. Dupont-Beurier

https://i2.wp.com/librairiesandales.hautetfort.com/media/02/01/3295265275.2.jpgDans la collection Les goûters philo, aux éditions Milan, voici le nouveau titre sorti ! Comment choisir une religion ? Qu’est-ce que la foi ? Quelle est la place de la tolérance dans les religions ? Et celle des lois ?  Qu’est-ce que la laïcité ? Un sujet complexe et brûlant d’actualité pour essayer de faire comprendre aux plus jeunes la place des religions dans notre société et dans le monde. Pour cela, il est aussi question de CGU, le Grand Glacier de l’Univers, invention du livre qui représente le plus haut glacier du monde, là où le Grand Livre de l’Univers (GLU) est déposé par le GEU (Grand Esprit de l’Univers) et présentant une religion qui n’existe pas et les conséquences qu’elle peut avoir sur notre vie en société. Il est aussi fait un parallèle à d’autres convictions qui dictent les actes de certains d’entre nous, comme être végétarien.

Avec ou sans religion, on se pose les mêmes questions : Papy, il est mort pour toujours ? il est où ? On le reverra un jour […] ?Quand on a une rleigion, les réponses à ces questions existent, on les trouvent dans les textes sacrés et les enseignements auxquels on croit. quand on n’a pas de religion, aucune réponse n’est donnée d’avance. On essaie de trouver ses réponses en soi, on apprend aussi à vivre sur terre en acceptant de ne pas en trouver […]

Une façon d’aborder le sujet intelligente et originale qui nous surprend à chaque page : il n’est absolument pas question ici d’un inventaire des religions, mais bien d’une réflexion profonde sur la croyance ou la non-croyance et ce que cela implique dans le vivre ensemble. Et comment donner du sens à sa vie, à la vie sur Terre, avec ou sans religion. Une réflexion riche  sur le respect et la tolérance.

Voir également notre chronique sur le titre : Prendre son temps, perdre son temps, dans la même collection.