album, CE1, CE2, CP, maternelle

Lian, de Chen Jiang Hong

Monsieur Lo, pêcheur, passe ses journées à attendre le poisson qui se fait rare. Alors qu’un jour il aide une vieille dame à traverser le lac, celle-ci lui offre en remerciement des graines qui lui porteront bonheur. De ces graines poussera bientôt un champ de lotus. Une nuit, Monsieur Lo est réveillé par une douce mélodie et l’éclat d’une fleur de lotus. De la fleur sort une petite fille, Lian. Le lotus qu’elle tient dans la main est magique et réalise les souhaits. Généreux, Monsieur Lo partagera ses trésors avec les habitants du village et plus personne ne connaîtra  la faim. Mais c’est  sans compter sur la convoitise de Tan, la fille du préfet et de son père.

Un très beau conte de la sagesse, très classique, avec jonque, rivière, lotus qui nous emmène dans un merveilleux  voyage initiatique au fin fond de la Chine traditionnelle. Les illustrations sont elles-mêmes dans le plus pur esprit chinois. La découverte de la petite fille dans la fleur de lotus rappelle étrangement Poucette ou le magnifique film d’animation du Conte de la princesse Kaguya. Un texte qui nous invite à réfléchir sur le pouvoir négatif  de la possession : la cupidité, l’amas de biens  n’enrichit personne vraiment et le partage est la seule valeur qui rende riche.

Publicités
album, CE1, CE2, conte, CP, maternelle

Le Noir Quart d’heure, de Carl Norac

Lorsque maman a le temps, elle passe le noir quart d’heure avec sa fille… C’est le soir, au moment du coucher, et chacune d’elle raconte son histoire, leur histoire, en attendant que papa rentre du travail.

-Que veux-tu de tout noir pour peupler la nuit, ma belle ?

-Par exemple, trois corbeaux, un bout de charbon, un verre avec du café

-Rien que ça ?

-Et du chocolat noir.

Et puis, durant ce moment de partage, la réalité rattrape le rêve et l’imagination. Le papa rentre de son travail, de la mine, les décors du nord se précisent. Dans un texte très poétique, qui pourra peut-être sembler obscur à certains,  l’auteur a retranscrit une tradition belge, ce quart d’heure où l’on passe de l’éveil au sommeil en racontant des histoires dans le noir. Les illustrations sont merveilleuses en noir, blanc et jaune.

Un beau moment de tendresse, de partage et de complicité.

5ème, 6ème, CM2, fantastique

Mauve, de Marie Desplechin

Après Verte et Pome, découvrez le troisième volet de cette série, où l’on vit le quotidien de sorcières, qui tentent de passer inaperçues dans un monde humain.

Dans la famille de Verte, on est sorcières de mère en fille !

Ray, le grand-père de Verte est inquiet : Verte, tout comme sa copine Pome, ne semblent pas dans leur état normal depuis quelques temps… Elles claquent les portes, s’enferment dans leur chambre, sont agressives ! Et au collège ! N’en parlons même pas ! Elles sont accusées de semer la zizanie autour d’elles … Serait-ce une crise d’adolescence ? Est-ce si simple, cela ne leur ressemble tellement pas… Tout le monde est inquiet et Anastabote, sa grand-mère sorcière, bien plus encore que ces hommes qui ne connaissent rien de leur monde et de leurs secrets les plus noirs… Car de nouveaux venus sont arrivés dans le quartier, dans la résidence même de Verte et de Pome… et la fille, Mauve, est inscrite au collège ! Harcelée, Pome n’arrive pas à se défendre et c’est elle l’accusée… Comment fait Mauve ? Est-elle capable de manipuler l’esprit de ses camarades ?

Et quand le Mal débarquait, c’était d’abord à nous qu’il s’en prenait. Nous étions les premières à payer la note. Nous, les sorcières.

Et elles vont devoir s’unir, dans le plus des secrets pour essayer de contrer les forces maléfiques … et ce ne sera pas une mince affaire !

A travers un roman fantastique pour la jeunesse, mettant en scène des sorcières, l’auteur arrive à distiller quelques thèmes universels comme la tolérance et le droit à la différence, le pouvoir des foules et le danger de la manipulation, le harcèlement scolaire, mais aussi l’amour et l’amitié, la famille recomposée ou monoparentale. Bref, c’est plus riche qu’on ne pourrait le penser au premier abord, et les personnages, attachants et très variés ne gâchent pas le plaisir !

La construction est la même que pour les précédents tomes : chaque personnage prend la parole le temps d’un chapitre pour raconter les événements de son point de vue. La fin d’un récit devient le début de l’autre avec quelques pages de transition bien ficelée. A prendre en compte pour la lecture des plus jeunes qui peuvent être déboussolés par cette construction s’ils ne la comprennent pas au départ.

Un immense merci aux éditions de l’Ecole des Loisirs, qui a accepté, très spontanément et amicalement de compléter notre trilogie avec ce dernier tome de la série, tant attendu par une petite fan, lectrice de 6ème !

album, CE1, CP, maternelle

C’est moi le plus beau, de Mario Ramos

Tous ceux qui croisent le loup en ont peur : les trois petits cochons, le petit chaperon rouge, les 7 nains ou Blanche Neige.  Alors, quand celui-ci demande à chacun qui est le plus beau, pour ne pas risquer de le contrarier, la réponse reste immuablement : »c’est vous ». Et cela satisfait pleinement notre loup bien peu modeste… Mais le petit dragon vert, ce « ridicule petit cornichon » va-t-il aussi se laisser faire ?

Un album à lire et à relire aux enfants pour leur plus grand plaisir ! C’est plaisant, drôle, bien illustré et fait référence à d’autres contes classiques connus des enfants. La chute est délicieusement adorable.

Une petite réussite qui fonctionne à tous les coups, idéale comme petite histoire du soir lorsque vous avez des enfants d’âges différents (chez moi, ils l’écoutent à 4, 6 et 8 ans !)

Cet album fait écho à un autre ouvrage du même auteur : « c’est moi le plus fort »

6ème, album, CM2, récit de vie

Une histoire à quatre voix, d’Anthony Browne

Une histoire de point de vue !

Une mère part se promener dans un parc avec son fils et son chien. Le garçon y fait la connaissance d’une fillette qui est là avec son père et leur chien. Le récit donne la parole, tout à tour, à chacun des protagonistes. Et chacun a son point de vue sur cette après-midi banale.

Un album qui est devenu un classique de la littérature jeunesse. Anthony Browne crée des personnages qui ont un comportement d’humain mais le physique de singes pour relater cette histoire qui montre que tout est question de point de vue : personne ne ment, personne n’a tort, mais un même moment peut être perçu de différentes manières, avec chacun sa vision et ses mots pour le décrire. Des personnages certes un peu clichés (la mère d’un milieu social aisé, autoritaire, qui trouve la fille du chômeur de très mauvais genre… le garçon timoré, obéissant, qui ne veut a priori pas jouer avec les filles et une fillette attentionnée avec son père et un peu impulsive… ) mais qui permettent d’aborder la notion compliquée du point de vue avec les jeunes enfants.

Et lorsque vous serez plus grands, lisez Exercices de styles de Raymond Queneau, où l’auteur raconte 99 fois la même histoire très simple, d’un homme dans un bus, mais de 99 manières différentes !

Enregistrer

6ème, album, CM2, récit de vie

Une histoire de point de vue

Une histoire à quatre voix, d’Anthony Browne

Une mère part se promener dans un parc avec son fils et son chien. Le garçon y fait la connaissance d’une fillette qui est là avec son père et leur chien. Le récit donne la parole, tout à tour, à chacun des protagonistes. Et chacun a son point de vue sur cette après-midi banale.

Un album qui est devenu un classique de la littérature jeunesse. Anthony Browne crée des personnages qui ont un comportement d’humain mais le physique de singes pour relater cette histoire qui montre que tout est question de point de vue : personne ne ment, personne n’a tort, mais un même moment peut être perçu de différentes manières, avec chacun sa vision et ses mots pour le décrire. Des personnages certes un peu clichés (la mère d’un milieu social aisé, autoritaire, qui trouve la fille du chômeur de très mauvais genre… le garçon timoré, obéissant, qui ne veut a priori pas jouer avec les filles et une fillette attentionnée avec son père et un peu impulsive… ) mais qui permettent d’aborder la notion compliquée du point de vue avec les jeunes enfants.

Et lorsque vous serez plus grands, lisez Exercices de styles de Raymond Queneau, où l’auteur raconte 99 fois la même histoire très simple, d’un homme dans un bus, mais de 99 manières différentes !

Enregistrer

album, maternelle

Un mammouth dans le frigo, de Michaël Escoffier

un-mammouth-dans-le-frigoQuand Noé découvre un mammouth dans le frigo, forcément, au début, personne ne le croit… Pourtant, c’est la vérité, et pour s’en débarrasser, il va falloir appeler les pompiers ! Mais le mammouth a plus d’un tour dans son sac et ne se laisse pas si facilement attraper dans le filet ! Il s’enfuit et se réfugie dans un arbre… L’attente risque d’être longue, et la chute … inattendue ! Un livre plein d’imagination qui donne envie de croire en ses rêves… mais peut-être vaut-il mieux les garder pour soi ! C’est drôle et plein de rebondissements, avec de très jolis illustrations toutes en simplicité.