3ème, adultes, coup de coeur, fantastique, les dévoreurs de livres d'Arsène, lycée

Six of crows, 2. La cité corrompue, de Leigh Bardugo

Les dévoreurs de livres d’Arsène, les chroniques des élèves du comité de lecture du blog

Nous retrouvons à nouveau  Kaz et son équipe dans ce tome 2 de Six of Crows !

De retour du Palais de Glace,  Kaz et ses compagnons vont devoir affronter de nouveaux problèmes, le premier étant de retrouver Inej, enlevée par Van Eck… l’araignée prise au piège. Kz perd là une de ses meilleure équipière,  mais peut-être pas que… Kuwei étant retenu par Kaz, cela va mettre le feu aux poudres, rassemblant les puissances  Grisha pour retrouver l’otage si précieux, le fils du créateur du jurda parem, cette drogue qui enflamme le Barrel et la ville de Ketterdam. Kaz va donc imaginer un plan énorme qui pourrait bien leur permettre de finir leur vie plein aux as… Mais s’ils échouent, cela mettra fin à tout leur petit monde… Vont-ils réussir à sauver Inej ? Pourront-ils se battre contre les puissances qui vont leur faire face ? Et Kaz arrivera-t-il à ses fins ?

Après plus de deux ans à attendre cette suite, pas de déception ! Le tome 2 est à la hauteur du tome 1… Incroyable ! Les personnages et l’histoire sont ennivrants, pas moyen de s’en détacher. L’auteur nous impressionne. De l’action, des plans extraordinaires, et surtout la complexité de ce monde qu’elle a imaginé et de ses personnages. Pour ma part, je suis une grande admiratrice du personnage de Kaz qui cache bien son jeu. Un tome 2 plein de suspens qui nous amène jusqu’à la fin en nous posant constamment des questions tout au long de ses chapitres

Alors, pas besoin de le dire, foncez sur ce tome 2 et dévorez-le !

Johanne, 2de – 15 ans, ex-membre des dévoreurs de livres d’Arsène

 

Et l’avis de Mu :

Effectivement, après deux ans, ce tome était très attendu ! Et il est vraiment à la hauteur de nos espérances. On retrouve avec une joie certaine cet univers très particulier qu’a su créer l’auteur, violent, original, dense et intense, avec des personnages très réussis. Malgré le temps qui a passé, le premier tome était si fort que l’on retourne sans peine, à pieds joints, dans ce tome 2 sans quasiment avoir rien oublié du tome précédent. Les personnages à fleur de peau, des malfrats sans foi ni loi, qui bravent tous les dangers et tous les interdits pour arriver à leur fin savent néanmoins être attachant dans leurs failles. Les plans sont machiavéliques et d’une imagination assez exceptionnelle. On est également heureux que Leigh Bardugo ne soit pas tomber dans le piège de la trilogie où souvent le tome 2 est une transition un peu lente. Ici, le rythme est toujours aussi soutenu et la fin juste comme il faut. Malgré tout, elle peut ouvrir à d’autres tomes parallèles qui nous font espérer que l’auteur aura envie de reprendre sa plume pour nous mener dans ces bas-fonds de Ketterdam au milieu de sa vie de règlements de comptes entre gangs, de vengeances et de maisons closes avec une touche de fantastique un peu steam-punk si particulier. Une parfaite réussite tant dans le style d’écriture que dans l’histoire elle-même ! On ne lâche pas le livre tant les rebondissements inattendus nous tiennent en haleine, mais en même temps, parfois, on essaie de freiner le rythme car on ne veut pas avoir à refermer définitivement le livre. A chaque fois que l’on pense que l’auteur nous amène sur un chemin, il s’en ouvre un autre qui remet tout en question. Un véritable coup de coeur qui se confirme. A quand l’adaptation cinématographique ? Lecture à réserver aux plus aguerris de nos lecteurs de 3e ou aux lycéens et adultes. Des scènes assez violentes pourraient heurter les plus sensibles. Leigh Bardugo a écrit également la trilogie des Grishas – pour adultes- ,  avant Six of crows, d’où vient cet univers si particulier… J’ai vraiment envie de les lire, dès que ce blog me laissera un peu de répit pour mes lectures plus personnelles…

Publicités
3ème, 4ème, 5ème, fantastique, heroic fantasy, roman

Gardiens des cités perdues, 2. L’exil, de Shannon Messenger

Gardienne de l’alicorne…

Sophie tente de reconstruire une vie « normale » après son enlèvement et son retour auprès de sa famille d’accueil, le couple d’elfes Grady et Edaline. Affublée d’un gobelin, Sandor,  qui lui tient lieu de garde du corps et qui ne la lâche pas d’une semelle,  elle cherche tout de même à trouver des réponses sur l’organisation secrète du  Cygne Noir : Dans quel but l’ont-ils créé ? Sont-ils responsable de la mort de Jolie ?  Qui sont-ils réellement ?

Son répit va être de courte durée car un événement extraordinaire va survenir : un jour, elle se retrouve nez à nez avec une alicorne, cet animal légendaire, recherché depuis des décennies par les elfes pour le symbole qu’elle véhicule… rien de tel pour le Conseil que cette découverte pour apaiser l’angoisse de la population qui n’est pas habituée à vivre des heures sombres et des drames… Mais peut-on faire confiance à Sophie pour s’occuper de cet animal si précieux, sous prétexte qu’elle a créé un lien particulier avec elle ? Les aventures ne font que commencer…

Difficile de résumer sans dévoiler des faits que le futur lecteur n’a peut-être pas envie de connaître à l’avance. En tout cas, ce nouveau tome est plein de rebondissements, un peu plus sombre que le précédent avec des sentiments plus exacerbés. Notre petite Sophie, bien mature pour ses treize ans, prend les décisions qu’il faut quand il faut et fait preuve d’un courage à toute épreuve, malgré sa peine, sa souffrance, ses doutes. Des personnages bien campés, une histoire riche, un univers original. Bref, une petite série qui mérite le succès qu’elle connaît, même si le côté « tous les jeunes garçons de mon âge sont fous de moi » de Sophie n’était peut-être pas nécessaire à son personnage… On sourit, on tremble, on a de la peine, on t’attache aux personnages, peut-être surtout à Keefe et sa nonchalance qui cache profondes blessures et grand coeur.

Deux tomes suivants sont prévus en 2018 aux éditions PKJ. Une série à suivre…

album, maternelle

La réception du Roiseau, de Jérémy Semet et Fabien öckto Lambert

Grisette, notre petit chaton gris, croise dans le jardin de son maître Laslo, deux gros escargots qui se rendent à la réception du Roiseau. Zut, Grisette avait oublié… Pourtant, il n’y a pas à tergiverser… elle veut en être. Mais ce n’est pas si facile d’y entrer : il faut avoir des manières irréprochables, avoir prévu un cadeau, et surtout, être sur la liste des invités… tout cela, ce sont les différents personnages qu’elle croise qui vont le lui expliquer : le champignon, la grenouille, mais surtout, l’écureuil le majordome qui monte la garde devant le portail  de la demeure du Roiseau… Finalement, n’est-on pas aussi bien chez soi ?

Des illustrations gaies et colorées, pleines d’humour et de petits détails sympathiques  accompagnent ce joli texte qui apporte un message simple : il ne fait bon être que là où on se sent à sa place ! Le personnage du chaton est très attachant, qui ne sait comment faire face à tant de mondanité ! Un album tout doux pour rester bien au chaud chez soi en ces longues soirées d’hiver qui s’annoncent !

5ème, bande dessinée, Comics, roman

Table ronde

Les aventures du Roi Arthur, de Russell Punter, ill. Andrea Da Rold

 

Le Roi Arthur, les chevaliers de la Table ronde, Merlin, voici des personnages dont tout le monde a forcément entendu parler… Ils sont tellement ancrés dans nos mémoires que l’on ne sait plus où s’arrête l’Histoire et où commence la légende… Et si rien de tout cela n’avait jamais existé ? Et si l’épée Excalibur, aux pouvoirs magiques, et si le Saint Graal n’avaient tout simplement jamais existés… Que de désillusions pour nos rêves d’enfant… Une bande dessinée de petit format, qui se lit vite, colorée et dynamique,  à l’histoire rythmée, pour nous rappeler de manière simple mais très complète la légende du Roi Arthur, l’implication de Merlin ou de la fée Viviane, la quête des Chevaliers. Très agréable tout en étant instructif. Idéal pour revoir ses connaissances sur le sujet. L’ouvrage s’ouvre sur une carte géographique permettant de bien situer la Bretagne celtique et le château de Camelot. En fin d’ouvrage, deux double pages, (plutôt destinées aux adultes car un peu pointu pour les enfants) permettent de rappeler l’historique de la légende du Roi Arthur et comment elle a traversé les siècles. Une très bonne idée que de retracer cette légende en bande dessinée.  A posséder dans les CDI, pour le programme de français des classes de 5ème !

Extrait des notes complémentaires en fin d ‘ouvrage :

Toutefois, la plupart des historiens pensent qu’il est peu probable que le roi Arthur de la légende ait réellement existé, ou soutiennent qu’aucune véritable preuve n’a encore été mise au jour

… zut alors…

 

 

3ème, 4ème, 5ème, 6ème, heroic fantasy, roman

Arrête ton cube !

Frigiel et Fluffy, 3. La forêt de Varogg,  de Frigiel et Nicolas Digard

Frigiel et Fluffy croupissent au fond d’une cellule du pénitencier sous-marin de Suratan… Il va falloir  vite trouver un moyen de s’échapper, d’autant que Frigiel a bien cru reconnaître son grand-père, qu’il croyait mort, dans une des cellules voisines. Finalement, ce sont ses compagnons d’aventure, Abel et Alice qui vont le sortir de là, et lui permettre d’ouvrir nombres de cellules et en libérer les prisonniers. Mais il ne sont pas au bout de leur peine, le chemin vers la liberté va être semé d’embuches. Accompagnés d’un gobelin, de guerrières sarmates, et de bien d’autres nouveaux compagnons, ils vont aussi devoir trouver le second coffre dans la terrible et maléfique forêt de Varogg. Vont-ils y parvenir ?

Enfin le troisième tome de la série des aventures de Frigiel et Fluffy, tellement plébiscitée auprès des élèves, disponibles au CDI. Un grand merci à la maison d’édition Slalom, de continuer à nous permettre de suivre cette série phénomène, qui prend sa source dans  l’univers de jeu Minecraft. Pour les adeptes du genre, un roman d’aventure sous forme de quête,  illustré en noir et blanc et en couleur, qui reprend tous les codes graphiques  du jeu pour proposer une histoire originale et truffée de références.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

3ème, 4ème, 5ème, fantastique, heroic fantasy, lycée, roman

Gardiens des cités perdues, 1. de Shannon Messenger

les-gardiens-des-cites-perdues

 

Sophie a douze ans. Enfant précoce, dotée d’une mémoire photographique extraordinaire,  elle est déjà en classe de terminale. Mal acceptée par ses camarades, elle souffre de solitude. Depuis ses cinq ans, elle a aussi la capacité d’entendre les pensées des gens qui l’entourent, capacité qu’elle a toujours tenue secrète mais qui engendre chez elle d’importants maux de tête. Mais, un matin, lors d’une visite au musée avec sa classe, elle va faire la rencontre d’un étrange garçon qui lui affirme qu’elle est une elfe et qu’elle doit quitter le monde des humains pour rejoindre sa vraie communauté… Elle va y découvrir un univers totalement nouveau, mais où, là encore elle aura du mal à trouver sa place. Qui est-elle réellement ? Pourquoi a-t-elle été cachée dans le monde des humains si longtemps ? Pourquoi ses pouvoirs sont-ils différents de ceux des autres elfes ? Un retour sur son passé, fait de souvenirs qui lui reviennent par bribes mais qui la laisse démunie dans ce monde étranger… A la fois entourée et malmenée, elle va tout faire pour comprendre pourquoi elle est le centre de toutes les attentions et de toutes les peurs et cherchera à percer le secret de ces cités perdues. Un roman où la magie des elfes nous emporte dans une incroyable aventure avec des personnages intéressants et attachants et une histoire rondement menée, sans temps mort et à l’intrigue… intrigante ! Un parallèle possible effectivement avec Harry Potter, mais sans aucune forme de plagiat. C’est nouveau, l’univers créé est riche et on se laisse entraîner sans regret dans cette histoire sombre et émouvante.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

4ème, 5ème, 6ème, récit de vie, roman

Un roman d’aventures…(ou presque !), de Yaël Hassan

 

Un roman d’aventures…(ou presque !), de Yaël Hassan

 

 

Résultat de recherche d'images pour "un roman d'aventures ou presque"Nathan est catastrophé : il vient de perdre son travail ! Mais sa femme le rassure, avec ses indemnités chômage et son salaire à elle, ils ont le temps de voir venir un peu… Pourquoi ne profiterait-il pas de cette occasion pour réaliser son rêve : écrire un roman… d’aventures ? Il n’en faut pas plus à Nathan pour retrouver le moral et commencer le projet de sa vie. son meilleur critique : son propre fils qui va lire son manuscrit au fur et à mesure et lui donner des conseils avisés. Le jour où leur maison de famille de Blanchac est cambriolée, Nathan en profite pour s’installer là-bas, au calme, pour se concentrer sur sa tâche… Lui-aussi va vivre des aventures !

Le roman est double : d’un côté l’histoire de Nathan, ancien journaliste, qui avait enquêté sur le nucléaire à ses débuts et qui est l’auteur du roman d’aventures en cours d’écriture, de l’autre, l’histoire de six adolescents qui ne se connaissent pas mais qui, le  matin de Noël vont se retrouver seuls et se regrouper : leurs parents, qui travaillent  à la Centrale nucléaire voisine, ont tous été réquisitionnés ! Que se passe-t-il ? En plus de  la tempête qui se prépare, ils vont devoir affronter bien d’autres péripéties ! Vont-ils en sortir indemnes ? Vont-ils revoir leurs parents ?

Un roman à plusieurs voix, à plusieurs écritures, plein de rebondissement et joyeux. Les deux histoires sont écrites avec des polices de caractères différentes, ce qui permet  aux lecteurs moins aguerris de se repérer facilement dans l’histoire.  De plus, le roman de Nathan est parsemé de notes sur les personnages, les règles d’écriture, le vocabulaire qui sont vraiment rigolotes ! Même si ce genre d’exercice est original de la part de Yaël Hassan, on retrouve néanmoins ses thèmes fétiches de la famille, et elle a su apporter une touche sérieuse en choisissant le sujet brûlant du nucléaire.

Un très bon petit moment de lecture !